Rechercher
  • v2e

RTE: un partenaire de V2E engagé pour l'océan

RTE et Surfrider : un partenariat qui fait sens Depuis plus de 2 ans, RTE travaille aux côtés de Surfrider afin de limiter les impacts de ses activités sur les océans et de sensibiliser ses salariés à la protection de l’environnement. Plusieurs actions ont été menées, telles que des collectes de déchets sur les plages dans plusieurs régions, l’abandon des gobelets en plastique au siège notamment, montrant ainsi qu’avec des gestes simples nous pouvons tous contribuer à la préservation de la nature.


Pouvez-vous nous parler de Surfrider ? Marion Cabridens, responsable développement de Surfrider Foundation Europe : Surfrider est une ONG (organisation non gouvernementale) qui regroupe une communauté d’amoureux de l’océan. Elle a été créée dans les années 90 par des surfeurs, qui avaient constaté une pollution importante dans les milieux maritimes. Elle s’est au fur et à mesure élargie à différents acteurs. Aujourd’hui, nous pouvons compter sur environ 2000 bénévoles actifs en Europe et 43 antennes dans 11 pays européens. Nos objectifs restent néanmoins les mêmes : protéger les océans, concilier l’être humain et la nature. En quoi consiste le partenariat avec RTE ? Marion Cabridens : Notre partenariat repose tout d’abord sur des valeurs communes de confiance, de dialogue et d’ouverture d’esprit. Chez Surfrider, nous souhaitons construire des partenariats qui ont du sens et qui s’inscrivent dans la durée, ce qui est le cas avec RTE. Depuis 2018, nous travaillons à vos côtés pour agir en faveur de la transition écologique. Des actions de sensibilisation ont été menées dans le cadre de notre programme des Initiatives Océanes, qui consiste à collecter des déchets sur les plages. Plusieurs opérations ont par exemple été organisées à Marseille avec des salariés de votre entreprise, à Oye-Plage, en Hauts-de-France, ou encore à Tarnos, en Nouvelle-Aquitaine. Par ailleurs, nous collaborons avec RTE en amont des projets de parcs éoliens offshore ou d’interconnexions lors des phases de concertation publique afin de s’assurer de la prise en compte des attentes des usagers de la mer, et plus largement des citoyens, et de protéger la biodiversité des milieux naturels. Dans l’optique de faire évoluer les pratiques, nous intervenons aussi avec RTE au cours de conférences, d’ateliers de travail, etc., et nous agissons ensemble pour contribuer à l’évolution de la réglementation.



Opération de ramassage de déchets organisée en mars 2019 dans le cadre de "Hauts-de-France Propres" avec Surfrider, à Oye-Plage (Pas-de-Calais)

François Fiancette, pilote d’affaires RSE chez RTE : En tant qu’acteur central de la transition énergétique, RTE intervient en mer pour raccorder les éoliennes offshore au réseau électrique et pour développer les interconnexions européennes tout en veillant à limiter les impacts de ses infrastructures sur l’environnement. Or, Surfrider représente des usagers de la mer. Ce partenariat était une évidence ! Nous réalisons des ouvrages d’utilité publique, il est primordial pour nous d’échanger avec les acteurs du monde marin directement concernées par nos travaux afin de répondre au mieux à leurs interrogations et à leurs attentes dans la mesure du possible. Le partenariat est là pour faciliter ce dialogue. De mon côté, j’ai pu participer à la toute première Initiative Océane effectuée à Marseille, en mai 2018. J’ai été tout d’abord étonné par la quantité de déchets ramassés. Pour 70 % d’entre eux, il s’agissait de plastique à usage unique. Cela a été une véritable prise conscience pour moi et m’a encouragé à poursuivre mon engagement. Ce type d’actions nous montre sans nous culpabiliser qu’on peut tous agir à notre niveau et consommer différemment en utilisant par exemple une gourde ou un mug au lieu de gobelets en plastique.



Opération de nettoyage menée sur une plage à Marseille l'année dernière

Pourquoi ce partenariat entre une ONG et une entreprise est-il important ? Marion Cabridens : Derrière chaque entreprise, ce sont des milliers de collaborateurs, et de citoyens, que nous pouvons toucher et sensibiliser à la protection de la nature. Depuis ses débuts, Surfrider travaille avec des entreprises, car il ne peut pas y avoir d’évolutions majeures et de transition écologique sans l’implication du secteur économique et privé. François Fiancette : Ce partenariat contribue à notre fierté d’appartenance. Notre entreprise prouve ainsi qu’elle est à l’écoute des acteurs du territoire, qu’elle agit pour préserver notre environnement et s’engage sur le long terme pour notre planète. Pouvez-vous dresser un premier bilan de ces 2 ans de partenariat ? François Fiancette : Il s’agit d’un partenariat actif où nous pouvons discuter facilement, proposer des actions communes et les mettre en œuvre. En un seul atelier, nous avons pu nous mettre d’accord sur « nos messages essentiels » à transmettre aux salariés de RTE et aux bénévoles de Surfrider. En ce moment, nous sommes en train de réfléchir aux actions à mener ensemble au niveau européen. Marion Cabridens : Ce premier bilan est positif. Nous avons su établir avec RTE un lien de confiance aussi bien avec les équipes en région qui se rencontrent régulièrement qu’avec les collaborateurs du siège. Nous pouvons d’ailleurs compter sur la participation de nombreux salariés, quand nous organisons des actions de sensibilisation. C’est un partenariat concret qui repose sur un dialogue franc et ouvert ! Nous ne sommes pas toujours d’accord sur toutes les problématiques liées à la protection de la nature, mais ces échanges nous permettent de trouver ensemble des solutions et de co-construire un partenariat qui a du sens.


Une bénévole de Surfrider accompagnée d'une salariée de RTE à Marseille

*Les photos de cet article ont été prises en 2019 avant l’épidémie de Covid-19.

12 vues0 commentaire

Email: voilesv2e@gmail.com

Tél.: 07 72 34 00 09

Contact: Georges Seimandi

Télécharger :

- RIB V2E

- Siren V2E

Restez informé(e)

© 2019 V2e - Mentions légales -