Rechercher
  • v2e

Le Superchargeur des mers continue son déploiement

TECH


Deux acteurs des plus importants du marché viennent d’annoncer leur partenariat, Tritium et Aqua superPower.

Publié le 25 décembre 2021 à 20:00 Par Hadrien Augusto

© Aqua superPower


Les stations de recharge électrique ne sont pas qu’une question d’automobiles. Tritium et Aqua superPower viennent d’annoncer un nouveau partenariat dans le but de renforcer le parc de stations de recharge pour bateaux électriques. Aux États-Unis comme en Europe, et sur la Côte d’Azur, les installations seront fleurissantes en 2022. Tritium, qui développe le matériel et les logiciels pour les stations, s’est rapproché d’Aqua superPower, qui travaille quant à elle directement avec les clients avec son application et ses abonnements. Les stations déployées proposent des bornes de 150 kW – à la manière du réseau Ionity pour les voitures – et se déploie le long des quais. Une partie des fonds d’Aqua superPower, qui lui ont permis de se lancer, proviennent d’Innovate UK, programme d’aide britannique auquel la société avait gagné un concours. Le nombre de stations et de chargeurs n’est pas encore conséquent, mais l’entreprise en profitait pour annoncer qu’elle s’était déployée en Europe, avec la France et l’Italie, et que 150 chargeurs supplémentaires seront installés en 2022.


Alors que la révolution de la mobilité électrique continue de s’installer sur les routes et dans les airs, la transition vers l’électrification s’accélère également dans le monde marin”, a déclaré Aqua superPower dans un communiqué de presse, ce mercredi à Londres. À propos de son partenariat avec le matériel de Tritium, la société déclarait : “Nous avons choisi de travailler avec Tritium pour sa technologie avant-gardiste, son architecture matérielle de pointe et ses avantages en termes de coûts d’exploitation”.

En plus d’être plus écologiques, les nouveaux modèles de bateaux électriques connaissent un franc succès pour leur confort (peu de vibrations) et leur coût d’exploitation plus faible. En attendant l’arrivée des poids lourds du nautisme, le marché a vu s’imposer la société allemande Torqeedo. Les motoristes Yamaha et Suzuki devraient rattraper leur retard.

En Île-de-France, pour encourager les plaisanciers et les professionnels à passer à l’électrique, un projet comportant le déploiement de 78 bornes de recharge pour bateaux électriques a vu le jour en octobre 2020 le long de la Seine. Objectif, terminer l’installation d’ici un an.




10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Résultats saisissants : 100 fois moins de CO2 pour une tonne de bois transformé par rapport à une tonne de résine de polyester. #keskonattend